Cats Family En Franais Robe De Blog

Conseils pour un lancement de l'année Contraction texte de dissertation

Probablement, la complexité de l'analyse de la source a prédéterminé le degré insignifiant de l'intérêt parmi les historiens et vers le problème donné. C'est pourquoi la masse principale des travaux, ses abordant sont des travaux selon l'histoire de la philosophie, l'histoire de l'art, l'histoire de l'idée pédagogique.

Le but de notre travail est l'analyse des regards de Platon sur l'éducation, exposé à ses traités. Pour son acquisition nous fixions les tâches suivantes. Premier est une considération des conditions historiques qui ont influencé la formation des regards de Platon l'éducation. Deuxième est une mise en relief des divers aspects du système de l'éducation de Platon et la considération de leur point de vue du contenu, l'influence des systèmes traditionnels (d'Athènes et spartiate) l'éducation, ainsi que les moyens et les méthodes de l'éducation.

L'oeuvre de Platon jusqu'à aujourd'hui reste dans le centre d'intérêt des investigateurs des diverses directions. Pour les historiens et pour, en particulier, ses travaux sont intéressants, avant tout, comme la réflexion de ce temps, l'époque, dans qui ils étaient écrits.

Des auteurs étrangers on peut mettre en relief V.Vindel'banda, qui dans le travail examine les manières de voir de Platon comme l'élément intégrant de la philosophie de la Grèce ancienne. De plus l'investigateur marque le conditionnement des regards de Platon sur l'éducation par sa théorie des idées — “toute la vie terrestre est justifiée la valeur comme l'éducation vers l'existence supérieure suprasensible" 2

De notre point de vue, toutes les remarques de l'auteur sont justes, mais l'affirmation catégorique sur la différence de deux systèmes l'éducation — est erronée. Puisque l'on ne peut pas rompre les regards de Platon sur l'éducation sur deux systèmes. On peut seulement dire sur le changement des regards du penseur et sur la raison de cette évolution.

Des travaux énumérés est caractéristique la disposition rétrécir les regards de Platon sur l'éducation jusqu'à ses cadres de “la doctrine esthétique”, ainsi que mettre en relief à eux la relation négative de Platon à l'art. En principe, cette conclusion nous expliquerons tout à fait, si partir sur la spécificité de ces études.

L'investigateur polonais de V.Tatarkevitch34 examinait les regards de Platon sur l'éducation dans le raccourci des regards esthétiques de Platon. À leur analyse il exprime le désaccord avec le point de vue public, qui trouve que Platon “comme si était l'ennemi de tout art”. À l'avis de l'auteur, le penseur “malgré la relation négative à l'art l'examinait en connaissance de cause”, c'est-à-dire il avait le critère spécial pour la définition du "bon" art "original", qui pouvait être utilisée dans les buts éducateurs.

À titre de la conclusion nous marquerons qu'à l'exception d'un travail les regards de Platon sur l'éducation dans tout l'ensemble par les historiens et n'étaient pas examinés. Par le trait caractéristique des travaux est plus haut que les auteurs indiqués est l'analyse du rapport des regards du penseur avec la réalité historique.

L'investigateur suivant M.V.Alpatov37 trouve que l'on peut expliquer la relation critique à l'art grec du côté de Platon (à l'appui de cela il cite en exemple les extraits des dialogues du penseur, où dit sur l'expulsion par lui de l'État parfait de la peinture, les littératures et pratiquement les arts en tout) à ce qu'il éprouvait la crise profonde à cette époque-là.

L'organisation du problème sous un tel angle visuel se voit actuel sous quelques relations. À – les premiers, le sujet de l'éducation était toujours et il restera actuel (surtout aux moments critiques de l'histoire). À – deuxième — de la position de l'importance de l'étude du legs du passé spirituel. À – troisième — de ce problème dans l'historiographie de l'histoire antique.

Nous examinerons plus en détail chacun de ces droits. Le droit de la propriété. Tous les membres du collectif civil possédaient de divers lopins de terre. En rapport avec les particularités géographiques de la péninsule des Balkans (74 % de son territoire le pays de montagnes fait) se faisait sentir le déficit sérieux des terrains de terre que déterminait par le grand soin des propriétaires des lots. En vertu de cela, la relation à la terre et au travail agricole était, on peut dire, de culte. La terre donnait le bien-être et définissait la vie du citoyen comme "digne".